Creat membership Creat membership
Sign in

Forgot password?

Confirm
  • Forgot password?
    Sign Up
  • Confirm
    Sign In
Creat membership Creat membership
Sign in

Forgot password?

Confirm
  • Forgot password?
    Sign Up
  • Confirm
    Sign In
Collection
For ¥0.57 per day, unlimited downloads CREATE MEMBERSHIP Download

toTop

If you have any feedback, Please follow the official account to submit feedback.

Turn on your phone and scan

home > search >

Projet Cpap Bottom-Up : étude de l’amélioration de la qualité des soins de santé

Author:
Lourdes Guerra Martin  David Diez Fuente  Itziar Del Horno Escajedo  Yadira Rodriguez Reyes  Amanda Lopez Picado  Joaquin Duran Cantolla  Ainhoa Alvarez Ruiz  Carlos Egea Santaolalla  


Journal:
Médecine du Sommeil


Issue Date:
2017


Abstract(summary):

Objectif L’appareil de PPC (pression positive continue) est le traitement de choix pour le syndrome d’apnée-hypopnées du sommeil (SAHS). Il est démontré l’efficacité de le PPC en conformité >3–4 h par nuit. 30 à 60 % des patients ne sont pas adhérentes (< 3 h/nuit), situation que dans le Cohorte-sommeil-Vitoria avec 4274 patients prenant PPC, cela se produit dans ± 15 %. Les nouvelles technologies comme la télésurveillance et l’envoi de données en ligne, appellent l’attention des signes d’alarme. Notre objectif est de pouvoir évaluer l’efficacité d’un programme d’adhésion en introduisant la télésurveillance de PPC. Méthodes Analyse prospective du projet CPAP Bottom-UP (juin 2015–juillet 2016) : 174 patients (utilisation <3 heures/jour), avec : T0 visite médicale + télésurveillance (envoi compliance, pression, AHI et fuite) quatre semaines (T1). Nouvelle visite deux mois-postT1 (T2). Dernière visite après six mois (T3). Résultats Tous les patients ( n = 174) ont fini la télésurveillance. Après les 4 semaines (T1) nous avons vu une meilleure utilisation de la PPC : 92,2 % des patientes ( n = 161) passant de 2 ± 0,7 h d’usage à 5,8 ± 1,6 h, ( p < 0,001). 3 mois après (T2) nous avons les données de 131 patients, et 87,8 % d’entre eux ( n = 115) gardent l’adhérence à traitement (5,3 ± 1,7 h, p < 0,001). 6 mois après, 81 % des patients ont fini l’étude ( n = 84) et utilisent le PPC pendant 5,0 ± 2,1 h ( p < 0,001). Conclusion Faire des programmes de santé avec programmes de télésurveillance a une forte incidence, statistiquement significative, en conformité avec la thérapie PPC.


Page:
34-34


VIEW PDF

The preview is over

If you wish to continue, please create your membership or download this.

Create Membership

Similar Literature

Submit Feedback

This function is a member function, members do not limit the number of downloads